L’Association Aurélie

Qui était Aurélie ?

Ses parents nous racontent…

Aurélie est née le 17 octobre 1982 après ses frères Eric et Thomas, la petite dernière comme on dit dans les familles.

L’histoire d’Aurélie se résume dans la danse; dès qu’elle a eu la possibilité d’entrer à l’école de danse des OPS à l’âge de 6 ans elle danse; elle entend de la musique et elle danse.

Elle fait toutes ses études à Challans : primaire à la Mélière, collège à Milcendeau, lycée à Truffaut; elle passe son bac SMS à Luçon. Après une année de médecine, elle change d’orientation : elle passe un diplôme d’état pour donner des cours de remise en forme et, pour apprendre encore et encore, elle fait des stages de salsa et de danse orientale.

En 2003, elle intègre la troupe Sigma; en parallèle elle donne des cours de remise en forme, danse un peu partout, Sallertaine, Challans, St Georges de pointadoux, St Gervais, Falleron…Et pour pouvoir louer un studio elle travaille à Casa pendant les vacances scolaires.

En février 2006, elle quitte la maison pour aller habiter au 6 rue de la cité à Challans. Elle est heureuse d’avoir son chez elle et travaille énormément.

Son ami la quitte pour la énième fois en lui disant qu’il n’avait rien en commun avec elle. Ce compagnon qui lui avait dit que tout était terminé, revient la voir. Elle n’a pas peur de lui et lui fait comprendre que tout est fini. Cela, il ne l’entend pas. Il l’a frappe et l’étrangle.

Pendant le procès nous apprenons qu’il lui avait envoyé 245 textos ou appels entre la mi-septembre et le 12 novembre, le corps d’Aurélie ayant été découvert le 13. Le procès a duré 2 jours, 2 jours intenses en mai 2009. La sentence pour le meurtrier : 14 ans. Il ne fera que 8 ans.

C’est suite à ce procès que l’association Aurélie est née, suite à un sentiment d’injustice.

Éléonore Pourriat
Actrice, réalisatrice et scénariste

Marraine de l’Association Aurélie

                  J’ai réalisé en 2010 un court-métrage qu’un certain nombre des membres de l’Association Aurélie ont vu, car je l’ai dédié à Aurélie. Il s’appelle Majorité opprimée , il est toujours visible sur Youtube. La vie d’un film, aussi court soit-il, peut être un bon baromètre pour mesurer l’importance d’un combat. Lorsque j’ai montré le film il y a quatre ans, il a été sélectionné dans quelques festivals mais n’a pas rencontré son public, comme on dit. Dans les débats organisés après certaines projections, on me demandait même s’il y avait encore un sens à être féministe en France en 2010 puisque des lois garantissaient l’égalité aux femmes.

                   Aujourd’hui, en 2014, le film a été vu près de 10 millions de fois sur Internet en l’espace de quelques mois, et plus personne ne doute de la nécessité d’un engagement féministe. Pourquoi? Parce que de nouveau les acquis sont fragilisés. Parce que l’Espagne remet en cause le droit à l’avortement et que certains parlementaires français ont proposé que l’IVG soit déremboursée si la notion de détresse était supprimée dans la formulation de la loi. Parce qu’on parle de « banalisation » de l’avortement, comme si pour une femme c’était un acte banal. Parce que certains se mobilisent pour ne pas accorder à d’autres les droits dont eux-mêmes jouissent. Parce que les programmes de lutte contre les stéréotypes sexistes à l’école donnent naissance à des réactions paranoïaques et à un regain d’intolérance. Parce que plus de quarante ans après la création du MLF, les adolescentes obéissent au diktat de l’épilation intégrale pour ne pas être rejetée par les garçons qui jugent les poils sales ou impurs.

                   Parce que les violences faites aux femmes sont une priorité de santé publique. 

                   L’Organisation Mondiale de la Santé a évalué que les femmes victimes de violences perdent entre 1 et 4 ans de vie en bonne santé. Une femme sur trois sur la planète. Bref parce que, malgré l’arsenal législatif, un sexe domine toujours l’autre. Par son action, l’Association Aurélie lutte pour l’égalité entre les hommes et les femmes. N’hésitez pas à diffuser largement ses courriers, à informer de ses initiatives, à partager son combat pour une société meilleure.

Éléonore Pourriat (juin 2014)

Les membres du bureau
et du conseil d’administration

La belle équipe !

Pierrick Bénéteau

Pierrick Bénéteau

Président d’honneur

Retraité de la fonction publique

Frédérique Bénéteau

Frédérique Bénéteau

Présidente d’honneur

Potière-céramiste

Thierry Bichon

Thierry Bichon

Président

Entrepreneur

Claudie Massonnet

Claudie Massonnet

Vice-présidente

Laborantine

Lucie Bénéteau

Lucie Bénéteau

Trésorière

Web Designer

Lucette Couton

Lucette Couton

Secrétaire

Assistante maternelle

Brigitte Bénéteau

Brigitte Bénéteau

Membre du conseil d’administration

Entrepreneuse d’un institut de beauté

Patrick Jolly

Patrick Jolly

Membre du conseil d’administration

Entrepreneur dans le bâtiment

Chantal Jolly

Chantal Jolly

Membre du conseil d’administration

Infirmière retraitée

Téléphone

06.28.76.55.54

Adresse

103 bis route de Commequiers

85300 Challans

Mail

contact@association-aurelie.fr